Accueil » Coopération » Actualités

Image 1

30 Avr ,2019

Contrôle des finances publiques: Les magistrats et vérificateurs de la Cour des comptes renforcent leur capacité en détection de fraude

Abidjan, le 29 avril 2019- A l’ouverture du séminaire de formation des magistrats et vérificateurs de la Cour des comptes le 29 avril 2019, à l’Institut des Finances (IDF) de Bingerville, le Président de ladite institution, Kanvaly DIOMANDE, en présence du Ministre de l’Economie et des Finances, Adama KONE, a déclaré que cette session vise à renforcer leur capacité en détection des fraudes dans le contrôle de l’exécution des lois de finances.
« L’objectif général de ce séminaire est d’expliquer aux magistrats et aux vérificateurs de la Cour des comptes, les principales failles et les dysfonctionnements des procédures organisationnelles, et de proposer les moyens à mettre en œuvre pour détecter les fraudes », a révélé le premier responsable de la juridiction suprême de contrôle des finances publiques. Avant d’ajouter que de façon spécifique, il s’agira de faire connaître aux 23 magistrats et 19 vérificateurs participants, les différentes formes que revêtent les fraudes ou les malversations, à travers notamment les activités de recettes ou de recouvrement de recettes, la gestion de la trésorerie, la gestion du personnel et de la paie, les écritures comptables, etc.
Selon M. Kanvaly DIOMANDE, les fautes de gestion, les fraudes ou malversations, plus communément appelées détournements, sont des maux constatés dans la gestion des finances publiques, que la Cour des comptes veut réduire à une nuisance insignifiante pour l’économie du pays. Pour y arriver, dans un domaine des finances publiques profondément renouvelé, accordant une responsabilité accrue aux gestionnaires, la Cour des comptes, à laquelle il a été confié de nouvelles compétences, ne veut pas baigner dans l’amateurisme.
Le Président de l’institution supérieure de contrôle des finances publiques a enfin adressé ses félicitations au Centre canadien de Recherche et d’Appui à la Gouvernance aux Organisations Publiques (CCRAGOP), qui a été retenu pour dispenser cette formation financée par la Banque Africaine de Développement (BAD), à travers le Projet d’Appui à la Gestion Economique et Financière (PAGEF) dont le coordonnateur, Pr. N’Galadio BAMBA, était également présent.
Avant le Président de la Cour des comptes, le ministre Adama KONE a indiqué que la certification de la régularité, de la sincérité et de la fidélité des comptes de l’État par la Cour des comptes, en remplacement de la déclaration générale de conformité, sera aussi annexée au projet de loi règlement, et donnera l’opportunité au juge des comptes, de se prononcer sur la conformité des états financiers (bilan, compte de résultat, flux de trésorerie) aux normes comptables de l’État et aux règles dérivées, afin de donner une image exhaustive et fidèle du patrimoine de l’État, ainsi que des droits et obligations publiques.
« ...Cette tâche minutieuse, désormais confiée à votre institution, implique qu’un accent particulier soit mis sur le renforcement des capacités, afin de vous permettre d’assumer pleinement cette fonction de certificateur de compte public, pour plus de transparence et de redevabilité dans la gestion publique », a insisté le ministre en charge de l’économie et des finances.
Pour rappel, ce séminaire s’achèvera le 6 mai 2019, à l’Institut des Finances (IDF), à l’ex-ESIE de Bingerville.
Sercom Cc.

Flash info

SUIVEZ-NOUS

Nous Contacter

Abidjan, Cocody Angré 7è tranche, cité Cascade

Tél Standard : + 225 22.52.21.93

Fax: (+225) 22 52 21 43
www.courdescomptes.ci

Email: chamhredescomptesci@aviso.ci